Accueil >

La biographie de Agatha Christie

Biographie de Agatha Christie


Agatha Christie : portrait de la mère du roman policier

Son enfance et son adolescence

Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller, voit le jour à Torquay (Royaume-Uni) le 15 septembre 1890. Fille d'un courtier américain, Frederick Alvah Miller, et d'une Britannique, Clarisse Margaret Boehmer, elle est la dernière d'une fratrie de trois enfants.
Elle passe la plus grande partie de son enfance dans le comté du Devon où elle reçoit une éducation à domicile, faite par sa gouvernante et son père. Plus tard, sa mère poursuit seule son apprentissage après le décès de ce dernier des suites d'une crise cardiaque alors que la fillette n'a que 11 ans.
Son enseignement continue à Paris en 1906. Alors adolescente, la jeune fille timide et solitaire souhaite se tourner vers la chanson en étudiant le chant et le piano. Ces traits de caractère ont finalement raison de sa passion qu'elle finit par abandonner.

Ses premiers textes

En 1910, mère et fille choisissent de passer quelques jours en Égypte. Ce pays inspirera la future romancière et deviendra le décor de certains de ses livres comme Mort sur le Nil. Plus occupée à l'époque par la recherche d'un mari que par l'écriture, la jeune femme finit pourtant par rentrer en Grande-Bretagne où elle devient une touche-à-tout de la plume, encouragée par sa mère. Pièces de théâtre, poésie, compositions de musique, elle s'adonne à divers genres. Ses premiers textes, envoyés sous des pseudonymes, sont refusés. Inspirée par les histoires mettant en scène Sherlock Holmes et Arsène Lupin, elle écrit un roman policier, lui aussi rejeté. C'est finalement lors de la Grande Guerre qu'elle écrit sa première oeuvre policière connue, La Mystérieuse Affaire de Styles. Rédigée en 1917, mais publiée en 1920, elle raconte la première aventure du détective belge le plus célèbre, Hercule Poirot. La naissance de ce personnage se fait suite à un pari lancé par sa soeur. Margaret Miller lance ainsi le défi à sa cadette d'écrire une histoire avec un détective.
A ses débuts, Agatha ne rencontre pas le succès escompté. Ce n'est que lors de la publication de son septième roman, Le meurtre de Roger Ackroyd, qu'elle trouve son public et que sa carrière est lancée. Sa joie est de courte durée, car elle perd sa maman la même année.

Son engagement

Lors de la Première Guerre mondiale, Agatha s'engage en tant qu'infirmière à la Croix-Rouge. Elle devient, par la suite, assistante-chimiste, avant d'obtenir un diplôme de pharmacienne. Cette expérience lui apporte les connaissances nécessaires à l'écriture de ses romans en matière de poisons et de drogues.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle se rend à nouveau utile grâce à son savoir pharmaceutique. Cette période douloureuse se retrouve par la suite dans certains de ses écrits comme dans N ou M ? où elle évoque les partisans du régime hitlérien.

Ses amours

En 1912, elle rencontre l'homme qui deviendra son mari, Archibald Christie, aviateur de son état. Leur mariage est célébré le jour de Noël 1914, alors que son mari se retrouve mobilisé. De cette union, naîtra sa fille unique, Rosalind, en 1919.
Après 12 ans de mariage, son époux, qui a une maîtresse, demande le divorce. S'ensuit la plus grande énigme de la vie de la romancière. Le 3 décembre 1926, elle disparaît. Elle ne sera retrouvée que douze jours plus tard, ne se souvenant de rien. Aujourd'hui encore, le mystère demeure.
En 1928, les Christie divorcent, mais l'auteur conserve son nom de femme mariée.
Il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver l'amour. En 1930, de retour au Moyen-Orient, elle y fait la connaissance de Max Mallowan, un archéologue. Ils se marient la même année. Leur rencontre fait naître chez Agatha la passion de l'archéologie.

Son succès

C'est dans les années 30 qu'elle écrit la plupart de ses romans. À Hercule Poirot, son personnage fétiche, viennent s'ajouter d'autres figures devenues emblématiques de son oeuvre comme Miss Marple ou le couple Beresford.
Cette décennie voit aussi la création du Detection Club par l'écrivain. Il s'agit d'une association qui concentre les plus grands auteurs britanniques de romans policiers.
Afin d'empêcher quiconque de s'approprier ses deux personnages fétiches si elle venait à décéder, elle met fin à leurs aventures en rédigeant leur sortie : Hercule Poirot quitte la scène et La Dernière énigme (pour Miss Marple).
La romancière signe également certains livres non-policiers sous le pseudonyme de Mary Westmacott. Cela a pour but de ne pas avoir à subir de pressions critiques face à ce nouvel exercice. À sa grande déception, son secret est éventé en 1946.
Par la suite, le théâtre lui fait les yeux doux et elle devient auteure de nombreuses pièces comme La Souricière en 1952 ou encore Témoin à charge en 1953. Son succès grandissant, il en découle de nombreuses adaptations. Le cinéma et la télévision s'emparent de ses oeuvres. Billy Wilder adapte Témoin à charge en 1957 et Sidney Lumet, Le crime de l'Orient-Express, en 1974, entre autres. De nombreuses réécritures continuent de voir le jour chaque année, que ce soit en série ou en film. Pour ne citer qu'elles, il y eut la série britannique Miss Marple de 2004 à 2013 avec Géraldine McEwan ou encore plus récemment, Ils étaient dix, mini-série française avec Samuel Le Bihan.
Celle que l'on surnomme la reine du crime tire sa révérence le 12 janvier 1976, laissant derrière elle 66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre.



Ecrit le 22 Septembre 2021 par Emilie Dutt.


Recherche 3 personnes :
Sans changer ce que vous faite. Si aujourd'hui, il y avait des propositions de projet professionnel qui pourraient ce présenter à vous, auriez vous l'esprit ouvert à en savoir plus ? Ou à les étudier ? Si votre réponse est oui : Contactez moi en MP

Citations de Agatha Christie