Biographie Célébrités
Accueil >

La biographie de Alfred Dreyfus

Biographie de Alfred Dreyfus


Ancien lieutenant-colonel, officier de la Légion d'Honneur mais surtout figure emblématique de la Première Guerre mondiale, Alfred Dreyfus est un personnage qui marquera à jamais l'histoire française.

Une enfance paisible et un environnement changeant

Né à Mulhouse le 9 octobre 1859, il est issu d'une famille de confession juive. Son père possédant une usine de tissage, se voit rapidement intégrer la bourgeoisie Alsacienne grâce à la prospérité de cette dernière. Profitant d'une situation stable, il se marie avec Jeanne Libmann Weill, la mère de ses neufs enfants dont Alfred sera le benjamin. Or, un drame se produit lorsque Jeanne tombe malade et décède des suites de la naissance d'Alfred, sa soeur aînée Henriette s'occupera alors de lui durant toute son enfance et se verra avoir le rôle de "sa deuxième mère". Malgré cela, les neufs enfants vivent une vie plutôt paisible à Mulhouse jusqu'au jour où les premiers signes de la guerre franco-allemande apparurent en 1870. L'Alsace-Lorraine est alors cédée suite à la défaite française.

Un étudiant ambitieux et brillant

Dès lors, face à plusieurs dilemmes, la famille Dreyfus décide de déménager afin de pouvoir conserver leur nationalité française. Ils s'installent donc à Bâle en Suisse en 1872. Alfred y restera peu de temps car il partira l'année suivante à Paris pour pouvoir intégrer l'école polytechnique après avoir obtenu son baccalauréat. Il y parviendra haut la main en se classant 182ème/236 au concours d'entrée de la grande école et entrera en tant que sous-lieutenant à l'école d'application de l'artillerie de Fontainebleau. Jusqu'en 1890 il évolue au sein de cette même école et reçoit un nombre impressionnant d'éloges de ses supérieurs concernant ses aptitudes et son travail. L'année suivante, Dreyfus entame un nouveau projet qui s'avérera être un tournant majeur de sa vie : entrer à l'école de guerre.

Le jeune homme prépare alors les concours d'entrée et est encore une fois accepté avec un classement brillant. Il poursuit son cursus avec des notes excellentes et fait très bonne impression au sein de cette nouvelle école, il évolue ainsi comme stagiaire, puis capitaine. Tout se déroule merveilleusement bien pour lui jusqu'à ce l'antisémitisme fasse son apparition tant dans les écrits que dans les mentalités. La présence de juifs dans l'armée est alors critiquée et se voit ne plus être autorisée. Or, personne au sein de son école ne supposait qu'Alfred était de confession juive, malgré cela, suite à la rédaction d'un bordereau stipulant qu'il existe un traître au sein de l'armée, il sera l'objet de nombreux soupçons jusqu'à être arrêté en 1894.

Une condamnation, une affaire, un symbole

En décembre 1894, Alfred Dreyfus est alors accusé d'avoir livré des documents hautement secrets aux Allemands et se voit donc être arrêté pour 'haute trahison'. Il est par la suite condamné à la déportation perpétuelle en Guyane et à la dégradation militaire (destitution de son grade). Quatre ans plus tard, Emile Zola décide de relancer l'affaire en clamant l'innocence de Dreyfus, il plaide alors avec la très célèbre lettre "J'accuse" qui va directement être adressée au Président de la République. La France s'enflamme alors et l'affaire fait parler d'elle partout dans le pays, les écrits fusent, les avis divergent et ce simple fait divers évolue en fait sur un sujet qui divise : Dreyfusards contre antidreyfusards. Néanmoins, face à tout cela, ses proches restent persuadés de son innocence et conscients de l'erreur judiciaire commise, ils décident de se battre de longues années durant avant d'obtenir sa réhabilitation. Il sera donc de retour dans l'armée sous le grade de chef d'escadron et sera en 1906 nommé chevalier de la Légion d'Honneur. Il sera mobilisé tout au long de la première guerre mondiale et se verra être décoré de nombreux titres. Il prend sa retraite et passe ses derniers jours, souffrant, avec ses proches à Paris après s'être fait opérer en Suisse et décède donc le 12 juillet 1935.

Alfred Dreyfus est et restera un personnage mythique et historique français suscitant empathie et révolte mais avant tout, il restera une source d'inspiration, d'ambition et de profonde admiration.



Ecrit le 15 Mars 2021 par Jade Anger.



Timbres évoquant Alfred Dreyfus