Biographie Célébrités
Accueil >

La biographie de Ange-Jacques Gabriel

Biographie de Ange-Jacques Gabriel


D'un architecte (Jacques V Gabriel) et d'une maman nommée, Élisabeth Besnier naît Ange-Jacques Gabriel le 23 octobre 1698 à Paris.

Ange-Jacques Gabriel est le premier architecte du Roi, il réalise la résidence royale du château de Compiègne, le Petit Trianon à Versailles, et l'École militaire. Il aménage deux grandes places, celle de la Bourse à Bordeaux et la place Louis XV à Paris.

C'est à partir de 1730, qu'Ange-Jacques Gabriel débuta réellement son métier d'architecte en remplaçant Robert de Cotte (devenu aveugle) au château de Versailles. En 1742, il devient le premier architecte du Roi Louis XV et directeur de l'Académie royale d'Architecture.

Avec Jacques Verberckt, il crée le décor versaillais (marqué par des lambris blancs rehaussés d'or, la suppression des corniches et la disposition des glaces en vis-à-vis.)

Dans les années, 1760-1770 Ange-Jacques Gabriel invente un décor plus modéré et inspiré de l'antique : l'opéra royal de Versailles (1765-1770), oeuvre majeure de l'architecte, la salle de bains de Louis XV, ou encore la bibliothèque de Louis XVI (1774) sont entièrement du nouveau style dit Louis XVI, avec retour à la ligne droite, colonnades et médaillons.

Puis le Petit Trianon (petit château de campagne construit en angle d'une terrasse) pour Madame de Pompadour qui décédera avant la fin de construction. Il sera donc pour Marie-Antoinette.

En 1771, il prend de force à Louis XV le projet de rhabiller entièrement en pierre les façades en briques, de supprimer le snobisme baroque et en remplaçant les combles par des toits en terrasse. Le « Grand Dessein » commença et se poursuivit après la mort de Louis XV et le retrait de Gabriel en 1775, mais le manque d'argent conduit à stopper les travaux (repris au XIXe siècle par Alexandre Dufour).

Avec le château de Compiègne, Ange-Jacques Gabriel et Louis Le Dreux de la Châtre réalisent l'un des monuments les plus sobres de l'architecture néo-classique français (débutant en 1751 et finissant en 1788).

Quelques constructions de Gabriel :

- Le pavillon de la Muette,

- Transformation du château de Choisy (1740-1777),

- Le pavillon de Butard (1750),

- L'École militaire du Champ-de-Mars (Paris 1751-1780),

- La place de la Concorde (1772).

Sans oublier trois hôtels (Crillon, Coislin, de la Marine tous place de la Concorde) et une partie du Louvre. Il finit également la place de la Bourse à Bordeaux commencé par son père jacques V.

Il épousa le 2 février 1728 à Paris, Catherine Angélique de la Motte, fille de Jean de la Motte, intendant des bâtiments du Roi et de Catherine Anne Magnier, soeur de Robert-Philippe de la Motte aussi intendant des bâtiments du Roi.

Ils ont eu deux fils et une fille : Ange-Antoine Gabriel (15 septembre 1735 - 7 août 1781), qui a été architecte à Marly, et Ange-Charles Gabriel (29 juin 1738 - après 1793), qui se fait appeler Gabriel de Saint-Charles, Angélique Catherine Jeanne Gabriel (1732-1803).

Une statue d'Ange-Jacques Gabriel par Amédée Jouandot se trouve sur la façade est de l?Hôtel de Ville (édifice dont l'apparition au Moyen Âge correspond au déclin du pouvoir seigneurial et à l'octroi de privilèges aux municipalités) au second niveau.

ANGE-JACQUES GABRIEL décéda le 4 janvier 1782 à Paris.



Ecrit le 19 Avril 2021 par Stéphane FLEURIEAU.



Timbres évoquant Ange-Jacques Gabriel