Biographie Célébrités
Accueil >

La biographie de Bob Marley

Biographie de Bob Marley


Robert Nesta Marley est né le 6 février 1945 à St.Ann (Jamaïque) d'un papa, surveillant de plantation
(Norval Sinclair Marley) et d'une maman, chanteuse et écrivaine (Cedella Marley Booker, née Malcom.)

Son père est décédé lorsque Robert Marley était encore enfant (même pas 5 ans), il grandit avec son grand-père et son oncle (musiciens amateurs). Nesta, comme l'écrivait sa mère, a décidé d'être chanteur et de s'appeler : BOB MARLEY

Auteur -compositeur-interprète, Bob Marley est l'unique chanteur a popularisé le reggae au-delà des frontières de la Jamaïque.

Il chante l'amour, l'oppression et la spiritualité avec des titres de légende comme : " Could you be loved (1980)", " Stir it up (1973)", " Is this love (1978)" ou encore " Jamming (1977)".

1957, il déménage avec sa mère dans le ghetto de Kingston, en 1962, il commence à chantonner (il a 17 ans et est également apprenti soudeur.)

La même année, la Jamaïque devient indépendante et la musique ska (caractérisée par un son rythmé, reconnaissable au contretemps marqué par la guitare, les claviers et les cuivres) en devient son symbole.

En 1963, Robert dit Bob, forme avec Bunny Wailer et Peter Tosh un trio vocal sur le modèle américain. En 1964, le trio (Bob Marley et The Wailers) rencontre leur premier grand succès local en Jamaïque avec : Simmer Down.

En date du 10 février 1966, Robert Nesta Marley se marie avec Rita (chanteuse de ska), ils quitteront Kingston pour rejoindre la mère de Robert aux États-Unis. Le nom de Nesta disparait de son passeport car peu crédible aux yeux de l'agent fédéral.

Bob Marley devient rasta en 1966 sous l'influence du mouvement rastafari (en plein essor en Jamaïque) et en 1967, il crée sa marque de disques : Wail'n'Soul'm.

Bob et les Wailers chantent encore du rock steady (issu du ska) et le reggae approche doucement.

Bob et Rita ont un enfant le 17 octobre 1968 : David Nesta Marley. Plus tard, il fera comme son papa en prenant le pseudonyme : Ziggy marley.

Bob Marley, malgré de beaux titres, se décourage jusqu'à la rencontre avec Lee « Scratch » Perry. Celui-ci le prend sous son aile et lui écrit Duppy Conqueror (un texte censé chasser le mauvais esprit qui hantait Bob Marley).

Bob Marley et les Wailers enregistrèrent des chansons avec Lee jusqu'en 1971. Lee « Scratch », les ayant aidés au maximum pour les faire progresser et leur permettre de donner leur meilleur, les a laisser car, pour lui, Bob et les Wailers étaient prêt pour conquérir le public mondial.

Les titres comme : " Kaya ", " Sun is Shining ", " Small Axe " ne sont pas assez vendu pour gagner de l'argent. Peter Tosh, Bunny Wailer et Bob Marley fondent alors les disques Tuff Gong.

La chance va enfin arriver en la rencontre de Chris Blackwell. Il croit à l'essor du reggae et les Walers
enregistrent « Catch A Fire », qui obtient l'estime des critiques.

Mais voilà, Bunny Waller quitte le groupe puis suivra Peter Tosh.

Bob Marley se retrouve seul et écrit en 1974 : Natty Dread et No Woman No Cry, qui feront de lui une star mondiale.

Début 1976, Bob échappe à la mort (tentative d'assassinat qui tourne en guerre civile suite à une campagne électorale) : il est blessé par balles.

Il rentre en Jamaïque en 1978 où il parvient à réunir deux ennemis jurés sur scène : Édward Seaga (originaire de la tentative d'assassinat) et Michael Manley (ancien ministre de la Jamaïque).

Sa blessure par balle au pied s'est transformée en tumeur, Bob Marley est gravement malade mais se rendit, tout de même, le 17 avril 1980 à la cérémonie d'indépendance du Zimbabwe : il donne un concert, qui malheureusement, ne finira pas.

Le lendemain, il est pris d'un malaise : il n'a plus que quelques semaines à vivre, son mélanome s'est étendu aux poumons et au cerveau.

Il n'en parle à personne, et joue une dernière fois à Pittsburgh le 23 septembre.

Il meurt à Miami le 11 mai 1981, sa maman (décédée le 8 avril 2008) et ses onze enfants dont une fille (5 d'entre eux ont pour mère Rita et les 6 autres, de 6 femmes différentes) furent tous présent pour les funérailles du chanteur.

Avant de mourir, il dira à son fils Ziggy : " L'argent ne fait pas la vie ".

La Jamaïque l'a honoré à titre posthume puisqu'il a été nommé à l'ordre du mérite jamaïcain. Il reste à ce jour, le jamaïcain le plus connu au monde.



Ecrit le 20 Avril 2021 par Stéphane FLEURIEAU.



Citations de Bob Marley