Biographie Célébrités
Accueil >

La biographie de Charles Baudelaire

Biographie de Charles Baudelaire


Écrivain majeur de l'histoire de la poésie mondiale, Charles Baudelaire est un poète français né à Paris en 1821. Il décède dans cette même ville à l'âge de 46 ans.

Charles Baudelaire a six ans lorsque son père meurt. Un an plus tard sa mère se remarie avec un général. Il refuse cette union et sera toujours en opposition avec son beau-père aux valeurs bourgeoises et aspirations très différentes des siennes.

Pensionnaire rebelle, Baudelaire est renvoyé du collège Louis le Grand en 1839 mais obtient tout de même son baccalauréat. Il choisit alors une vie de bohème. Au désarroi de sa famille qui n'apprécie guère cette vie dissolue et pousse le jeune homme à embarquer, en 1841, à bord d'un paquebot pour les Indes. L'embarcation n'arrivera jamais à destination, un naufrage l'obligeant à rapatrier. Malgré cela, au travers de ce voyage, Charles Baudelaire retire un grand nombre d'impressions dont il s'inspire dans ses poèmes (L'Albatros, Parfum exotique...).

Baudelaire retourne à Paris en 1842 et rencontre sa maîtresse. Il lui dédie certaines de ses poésies comme La chevelure ou Les bijoux. Il poursuit sa vie marginale sous l'emprise des drogues comme l'haschisch ou l'opium et dépense aveuglement l'héritage reçu de son père, ce qui incite sa famille à le placer sous tutelle judiciaire. Il est alors contraint de travailler pour subvenir à ses besoins et devient journaliste, critique littéraire et critique d'art. Baudelaire admire les oeuvres d'Eugène Delacroix et d'Edgar Poe dont il devient le traducteur attitré. Il se forme alors un goût de l'esthétique et commence à écrire certains poèmes des Fleurs du mal.

En 1857 la publication de son oeuvre est accueillie par la presse avec hostilité. L'auteur est attaqué et condamné à une forte amende pour outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs. Il est obligé de supprimer certains passages. Ce n'est qu'en 1949 que la justice réhabilitera Les Fleurs du mal.

Dès lors, Baudelaire renouvelle en profondeur les motifs poétiques. Dans ses poèmes il tente de tisser et de démontrer les liens entre le mal et la beauté, le bonheur et l'idéal inaccessible (À une passante), la violence et la volupté (Une martyre), entre le poète et son lecteur (Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère). En parallèle de poèmes graves (Semper Eadem) ou scandaleux pour l'époque (Delphine et Hippolyte), l'auteur exprime la mélancolie (Moesta et errabunda) et l'envie d'ailleurs (L'Invitation au voyage).

Au coeur des débats sur la fonction de la littérature de son époque, Charles Baudelaire détache la poésie de la morale. Barbey d'Aurevilly - écrivain contemporain - le définit comme « le Dante d'une époque déchue ». Il décrit son oeuvre comme « tourné vers le classicisme, nourri de romantisme », chantre de la « modernité ». Baudelaire pour sa part, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité. Comme le suggère le titre de son recueil, il tente de relier le mal à la beauté, le bonheur fugitif à l'idéal inaccessible. Charles Baudelaire occupe aujourd'hui une place considérable parmi les poètes français. Son recueil s'avère certes bref au regard de l'oeuvre de son contemporain Victor Hugo, mais aura été façonné toute sa vie durant : Les Fleurs du mal.



Ecrit le 09 Octobre 2019 par Nicolas Desmonts.



Citations de Charles Baudelaire
Poèmes de Charles Baudelaire
Timbres évoquant Charles Baudelaire